mardi 31 décembre 2013

la nouvelle année



La nouvelle année

De la santé, de la vigueur de la force dans nos  esprits et la qualité dans les relations  avec les autres.

Pour ajouter un poids
De confiance et d'appel,

J’offre cette bague d’aigle en diamant pour notre année afin que nous restions accroché à l’espoir  que nous ayons comme l'aigle une vision de supervision afin de ne pas continuer à nous faire endormir,  et que du nouveau puisse  se créer afin de rouvrir les manettes de ce barrage permanent aux possibles.

Je ne veux plus avoir honte comme j’ai eu cette année dernière sur les comportements humains , ceux dont je me suis plaint ici et ceux que j’ai gardé pour moi.


 collier de chamane

Et je vous joins l’article des vœux d’Ariane Mouchkine  avec et pour le journal Médiapart

Et joie simple, sérénité paix , compagnonnage heureux… 2014  2014 soit un envol





 
un pie bleu du japon

le passage vient de se faire










derniers mots de l'année , remerciements à la blogossphére



 photo frankie

Ce matin, je me préparais à vous écrire mon dernier mot de l’année. Pour vous remercier de votre présence de lecteurs et de commentateurs par la qualité de vos billets qui furent aussi une grande source   pour mes propres billets. Vous êtes mes muses. Appartenir à notre petite communauté des coins du monde de l’Europe  et cette réactivité comme des ricochés sur l’eau ou l’écho merveilleux dans les montagnes. Pouvoir vivre chaque samedi la vision de la semaine en image c’est un délice sans mesure, ainsi goûtons nous : le premier frimas , la première neige ,  les levers de soleil sur la méditerranée , le ciel qui se couvre dans la baie de Napaulie, les baies du Morbillan par notre Québequois chéri à beaucoup de ce blog et d’ailleurs.

 voeux de bernard Quental acrobate à cheval en son temps chez Zingaro l'an dernier
pour l'amour de Mimi des chevaux

 Les chroniques de Cora dans un français parfait , cela vous repose de mon feuilleton  à la langue riche certes mais qui vous ballade dans une langue atypique, la régularité de la Solange la grand mère québequoise , les folies du jardin de Giné, la secrétaire de Mimi du sud qui remplace sa maitresse , Josette et sa fréquence Haiku , recré , poésie qui nous a fait le progrès cette année de signer , Elfi et sa force créatrice à nous partager son marché de noël servi dans des matins aux aurores boréales de nuages.

protection


 Et ceux qu’on ne voit pas souvent mais qui illuminent par leurs commentaires je pense à notre philosophe Jean pierre Hammel citation du jour et celui présent sur le blog mais dont les chèvres mangent son stylo chaque fois qu'il veut écrire  le marquis de l’orée.

Je vous remercie   de vos qualités de fraternité, de tendresses, vous m’avez permis de réécrire au genre humain et à toutes les valeurs que j’aimais dans mon coeur et dans les temps anciens  j’avais perdu,  et mon monde sonne par votre écho
 de la vie, de belles choses venant du cœur alors pour clore cette belle  année 2013 je tenais à vous remercier des belles "valures" , qualités que vous transmettaient et par vos billets , vos mots , votre fidélité.

 Que votre passage vers le nouvel soit  haut , léger,  en panache et noblesse  comme les êtres que vous êtes dont j’ai le bonheur de faire partie de votre bloggosphére que vous composez que nous composons…

Fêtes de la lumière, de la joie, de la densité des sentiments humains . 

c’est là nos actes de résistances.

Belle préparation au passage

Votre Frankie Mappemonde

dimanche 29 décembre 2013

dans ma créche du feuilleton d'hiver , debut de défito 2014 le passage polar, lever de soleil sur La Seine



 photo frankie



Dans le feuilleton  d’hiver nous parlions  du syndrome de la crèche de l’âne de la ferme ainsi que le bœuf. Je sais peu ont eut le loisir de le lire   les fêtes  étant full émotion full  présence avec l’intime  la famille et

Mais la messe de minuit à eut lieu à la ferme de monsieur Souche et ce fut deux petit jésus , nous n’avons encore trouver la clé de cette énigme…


Et pour quoi pas deux  et trois et quatre… mystère mystère

photo frankie

Et votre chroniqueuse est allé se promener sur les bords de la seine  à l »ile saint Louis au lever du soleil  pour vous offrir une photo du dehors après tous ses temps alitées… un peu de la nature à paris…

  
photo frankie

Et voici le début du passage la photo défito
Le passage mixer avec le polar …

Mais qu’à donc vu votre chroniqueuse ?


 photo Frankie  et scénographie Defito


Réponse sur défito 1er janvier 2014

Belle fin de la semaine et  le blocage de cette  année
Comme je dis souvent à mes relations ou ..
 Pourquoi ne finirions pas les relations aussi bellement qu’elles commencent  avec panache bravoure courage de l’inconnu

et pourquoi pas pareil pour l'année. 

Et la fin cerclée .Les sens,  les nommer, les arroser de poudre de perlimpinpin pour la fructification de ce sublime terrot.







mais qu'est ce qu'elle voit ?????
qu'est ce qui arrive ?

samedi 28 décembre 2013

instantanée de la semaine

le musée aux esclaves


La jeune auteure Ramalane est allée sur sa terre d’Afrique elle en est revenue quelques jours avant noël avec ses cadeaux...  elle m'a rallumée mes souvenirs de L’ile de Gorée , qu'elle même a découvert lors de ce séjour.

je vous offre un parfum de Gorée  oui à l'époque cela devait être un autre parfum.

belles fêtes
 aux derniers jours de 2013

et que vos commencements


et je ne finirai pas
 la phrase
 l'année n'est pas encore commencée

et allez donc voyager 
au pays d'Armarita
 pour y voire 
les autres instantanées
 de la semaine





François Cheng :
Les paroles d’ici rejoignent ainsi l’autre bord ;

Ce qui est à vivre et ce qui est vécu
Ce qui tend vers la joie et ce qui est en souffrance
Conjuguent un présent de deuil et d’attente
Conjuguent un présent de deuil et d’attente
L’arrêt du temps
                 n’est plus que latente transformation

L’eau du fleuve s’évapore  en nuage , retombe
En pluie, réalimente, invisible
                le courant de l’éternel retour
Nous reviennent visages meurtris, voix étranglées
           que transfigurent souffle et sang

L’infortuné et l’inaccompli se mêlant
           à l’inattendu, à l’inespéré
Confluant ici, deviennent fontaine de l’instant
Qui désormais reprend tout, élève tout
          inépuisablement jaillissante

Lorsque l’ange fait signe
Nous savons que le double royaume est réuni
Le grand vent parcourant de bout en bout
            Toute l’aire terrestre
Les paroles d’ici rejoignent enfin l’autre bord.

pour le passage au hasard merveilleux d'une ouverture de livre 
franchir la barre  de l'année nouvel et faire passer
"

Les paroles d’ici rejoignent ainsi l’autre bord ;"

et laisser d'autres aux ceintres en sépultubres  à l'alchimie des mains magniques de l'oubli 
oubliette ma chére nous pensons au point de non retours à vous...

n'est ce pas une belle instantanée , la dernière il nous fallait cette praline... pour l'esprit fécond  des derniers jours


  



vendredi 27 décembre 2013

attention frankie se lance dans l'humour avec les blagues des autres








C'est un berger qui entre dans un sex-shop et qui fait:
- Bonjour madame! Vous avez des chèvres gonflables?


Une femme se regarde dans le miroir en disant a son mari:
- Je suis affreuse, j'ai engorgement grossi. Chéri s'il te plait, fais moi un compliment...
- Bien sûr mon amour, tu as une très bonne vue !

Dis, maman, un ange ça vole?
- Bien oui...
- Mais pourquoi, alors, la servante ne vole-t-elle pas?
- Pourquoi dis-tu ça?
- Parce que papa a appelé la servante mon ange...
- Attends demain, tu vas voir qu'elle va voler.





C'est un homme dans une taverne qui commande son café, il le goute et scandalisé, il appelle le barman:
- Garçon, mon café est d'hier. c'est un scandale, appelez-moi le patron.
- Bien monsieur.
Le patron se ramène.
- Votre café est d'hier.
- Oui effectivement monsieur, ce café est d'hier.
- Bien, vous le reconnaissez. Sur ce, j'exige un café d'aujourd'hui.
- Revenez demain...

Deux copains se rencontrent et l'un dit:
- Pour les fêtes de fin d'année, ma femme, pour me faire plaisir, s'est
fait tatouer " Joyeux Noël " sur la fesse gauche et " Bonne Année " sur la fesse droite.
Et son copain lui répond :
- dis-lui que je passerai entre les fêtes



Un policier demande à un jeune homme qui court autour d'une école:
-Que faites-vous?
-Je poursuis mes études!
- Et vous? demande-t-il à un autre qui court encore plus vite.
-Oh, moi, je fais du rattrapage!




Un matin à la boulangerie du village, un mongol se ramène et dit :
- Avez-vous de la tarte aux concombres ?
- Non, monsieur, je n'en n'ai pas. répond la boulangère
- Le lendemain matin, 5 mongols se ramènent et demandent :
- Avez-vous de la tarte aux concombres ?
- Non, messieurs, je n'en ai pas. répond de nouveau la boulangère. Puis, 2 semaines plus tard, la même histoire recommence avec 500 mongols. La boulangère, pensant qu'elle va faire fortune, fait des milliers de tartes aux concombres pendant la nuit. Le lendemain matin, 600 mongols arrivent et demandent :
- Vous avez de la tarte aux concombres ?
- Oui, j'en ai, répond la boulangère, fière d'elle.
- Vous savez ? demande un mongol
- Euh quoi ?
- C'est pas bon, hein ?







 saludad


jeudi 26 décembre 2013

un petit coin de casbah ermitage








Extrait de mon journal de la casbah Santaga 
Je me sens à une place de capitaine d’un gros voilier tout à porter de main.
Le cadre avec mon chauffeur marocain et son sourire qui éclaire le mien à la fin de mon premier tour d’écriture dans la casbah premier bureau.
Le tableau des femmes bleues du bord du Sénégal, elles pilent le bébé dans le dos. Clignant des yeux j’entends le pilon et des murmures sortant  des mouvements ; en haut le pilon, en bas  en haut le pilon en bas…La bouilloire électrique est à son maximum de bulles. Je ne bouge pas, elle se calme toute seule…
L’odeur du bouquet de jacinthes m’arrivent jusqu’à mon trône s’il pouvait y avoir leur odeur en plus de la couleur de chacune : l'odeur du parme, du jaune orange, du violet pastel , du rose , du blanc. Il me faudrait un nez pour capter toutes ces couleurs.
Ah ! La traversée de la souris.

Quand je suis sur le siège du capitaine de la maison elle ne s’attarde pas, je pousse mon "kiaïl "question de montrer mon autorité et ma priorité dans le lieu, et çà ne badine pas, çà disparaît dar dar.
La machine à laver amorce le dernier essorage, l’avion a eu droit de la tour de contrôle : attachons nos ceintures on va décoller.
Un bruit de cacophonie suit très vite  çà dingue  .Déposés casserole, égouttoir, tawack avant d’être rangés, ils s’y sont installer comme les palombes sur  la branche. Alors. De leur tombée, la cacophonie s’en suit.
Le gardien glisse le courrier sous ma porte. Le bouger de la biscotte autrement elles seront calcinées. Juste une bascule en avant, un mouvement de stretching latéral droit vers l’étagère à torchons de cuisine, le four est ouvert…hum le pain céréale active la vigueur du pif de toutes les petites graines. La poudre de café, l’eau chaude, le lait. Tout est prêt.
Françoise Frankie Pain La Mangou




belle journée 

mercredi 25 décembre 2013

L'esprit de Noël beau jour de Noël

Que votre sabot 
ait satisfait vos attentes ,
 votre cœur rempli de la joie 
des siens 
et de ceux qui ne le sont pas
cependant 
 ils  ont offert les vibrations
 de la joie , du partage.

 Dans mon cher ermitage
 la Casa Santaga
 qui est devenue 
la Casba Santaga 
 son rayonnement
 a du agrandir l'espace,

 il y eut des surprises merveilleuses, d' absolu
 j'ai réussi à vivre
 ce Noël
 tel que je l'ai
 souhaité dans mon cœur ,
 en accord avec l'esprit
 tels que les mots
 peuvent sonner
 certains jours
quand l'on va glaner
 chez les anciens ,
 les contemporains 
et d'autres blogs
 la lumière du jour 
pour voler juste un petit peu
 plus haut
 dans les lignes
 où la joie 
peut se former même
 si le cœur est chagrin 
ou le corps malade.
voici la photo de Noël de votre Blogeuse Frankie Mappemonde
 faite par  Ramanale 
avec le boubou de soie
 de Saint Louis d'où elle revenait.
j'ai la fièvre , plus de voix les poumons assez couleur du réveillon
(rires )




photo de Ramalane

bonjour  vous !
 alors   maintenant
 la barre 14 du passage 
de l'année  façon polar 
pour Défito 
j'ai pas encore trouvée....


à nos objectifs et concepts


salut à tout bientôt

mardi 24 décembre 2013

Tapas subtantifiques moelles avant gueule-t-on sans feuilleton de Noëll







L’heure est de souhaiter un joyeux Noël aux habitués de ce blog et à ceux qui y tomberont sur improviste, j’avais mis une histoire de noël pour faire rire mais elle était moins longue que la liste des courses, les plans de tables et tout ce qu’il y a à faire ces veilles là. 
Je laisse quelques phrases, pas trop, je ne voudrai pas être confondue à une indigestion de mots.
Pour ceux qui passent par hasard qui dans la dinde n’auront pas trouvé  de nourritures substantielles et une belle phrase à se mettre sur les dents comme les vieux arabes de Belleville qui ont leur petite boite de métal de fer blanc  et qui chique avec leur contenu.

Joyeuses fêtes.
 Belle paix et sérénité partagée.



 Tapas : substantifique moelle

 

Celui qui a inventé la Noël, c'est un mec qui devait tenir un magasin.

Ne vient-il pas un temps dans la vie où l'on cède au devoir, où on l'accueille en bienvenu comme l'on cédait autrefois au plaisir, à la passion, à l'aventure - un temps où le devoir est le plaisir plutôt que le plaisir un devoir... Philip Roth (Professeur de désir, trad. Henri Robillot, p.301, Folio n°1422)

 

[...] philosophiquement parlant, l'important n'est pas de savoir si Jésus, comme personnage historique, a « existé », mais de saisir que le concept de Christ, homme-Dieu, est décidément une grande et belle idée. Denis Moreau (Je pense, donc je suis (Descartes), p.37, Éd. Pleins Feux, 2004)

 

 

Cathy Ginter

Nous pouvons reconnaître la grâce de la paix à chaque instant. Nous avons seulement besoin de nous reposer dans la Présence de ce Silence éternel.





Wayne Dyer

Vois la lumière en chacun, et traite les comme si c'est tout ce que tu vois.





Ralph Waldo Emerson

Aucun de nous n'accomplira jamais rien de remarquable ou d'inouï, à moins d'être à l'écoute de ce chuchotement intérieur que lui seul entend.





Inayat Khan

L'eau qui lave le cœur est le courant continuel du fleuve d'amour.




Guy Corneau

Rencontrer le meilleur de soi, c'est éprouver la force de notre élan créateur et sentir la pulsion de vie qui nous anime. C'est retrouver l'océan en soi, le ciel étoilé en soi, chaque partie de l'univers en soi ; et l'exprimer pour notre plus grande joie.


Il y aura des cagouilles au beurre ail persil en Charentes obligatoire si l’on veut être riche
Huitres du golfe,
Coquilles Saint jacques
Buche de la pâtisserie de l’Elysée
Servi avec du vin de sauge de Vendée




Frankie vous souhaite de belles  sereines fêtes.





dimanche 22 décembre 2013

Le syndrome de la crêche de Noél par l'Âne et Boeuf



Premier épisode du feuilleton d’hiver

 la fin du dernier épisode d'automne
le feuilleton continue
 avec nos amis et odette, ect...
cliquer pour reprendre contact avec la fin du dernier épisode d'automne
 http://lamangou1.blogspot.fr/2013/12/feuilleton-dautomne-6eme-episode-fin.html

Odette en pleine préparation de son départ pour rejoindre son amie Célestine
en difficulté au pays basque.
C’est la première fois de sa vie que son cœur est douloureux de partir de cette école désaffectée, quitter son cher Monsieur Souche, et sa petite Zita. Chien va retrouver les siens, tire la gueule quand même, et si sa fiancée avait une portée pendant son absence.
Odette rentre de l’adieu qu’elle a fait aux bêtes de la petite ferme de Monsieur Souche.

Odette
Reynald l’âne et le bœuf sont dans un état d’excitation quasiment maniaque.
Jamais Odette ne rentre dans le bureau de Son Monsieur à l’improviste.


Reynald
Ah ! Oui, je t’ai pas prévenu une année sur l’autre, et au cours de l’année j’oublie, ils ont le syndrome de la crèche  en pastille dans leur ADN
Odette
Non !
Elle éclate de rire


Reynald
L’an dernier c’était une frénésie pour la Vision de la Vierge ayant capté entre ses cornes  l’errance du joseph la Vierge. Ange Gabriel était venu les prévenir de l’arrivée. J’ai du leur mettre quelques gouttes de neuroleptique, ils n étaient à s’arracher les poils et dans leur cris « u ménage au ménage », mon factotum ce cher Isidore était venu faire Rubis sur l’ongle du sol de leur  étable  et avec Prospero très en affaire avec les bonnes sœurs et tous les curés des environs  avait réussi à faire une dérivation d’un culte de messe de minuit avec le denier né du canton .je m’étais prêté à leur mise en scène ,j’avais joué l’ange Gabriel. T’imagines le marché de la veille des fêtes du 31, les langues de vipères et des bonnes ânes, âmes  avaient de tels récits de l’événement que l’étable était devenue un lieu de culte et de miracles de l’esprit de Noel peut-être que si tu avais été là tu en  aurais fait des miracles, tu aurais réveillé la pensée magico-phénoménique en comas en eux ….. D’ailleurs ton arrivée, ton évanouissement, ta demande en mariage, tout çà est peut-être le dernier vrai miracle de la dernière crèche.


Odette
Je pense que Prospéro ton ami, avec la pensée animiste d’Isidore ont crée cette rencontre.
Reynald
Désolée ma pompette Odette.que fais tu du panaris qui m’a fait t’appeler ?
Odette
De la sorcellerie de corries   de ton Isidore Initié.
Reynald
Alors tu pars ?
Odette
Pour Célestine, oui.


Reynald
Va, régler votre affaire et invite là ici, nous lui préparons un nid avec Isidore, et à propos que font Âne et Bœuf ? Comment se manifeste leur syndrome de la crèche ce beau Noël 2013.
Odette
Je pense qu’Ane  confond avec le carême il  fait des actes de constriction sur son sourire  toutes les dents et après son impossible répréhension du dos tourné et de filer un coup de sabot.
Le bœuf de sentir vivre en lui ce qui lui a été coupé et de prétendre que c’est lui l’ange Gabriel qui a enfanté la vierge et pour lui il va recevoir son fils
Reynald
Ca ne m’étonne pas depuis que Zita chatte fait l’amour avec Chien, il y a un transfuge référentiel de tous les possibles, ils sont encore dans leur épisode maniaque.
Odette
Qu’est ce qu’on fait ?
J’appelle Prospero ?


Reynald
 Depuis que tu es là sans reproche aucun je donne une face à mon écriture que j’ignorais un peu comme Goethe. Il  disait à Christiane Vulpuis son élégie Romaine  trouvé à Weimar après son voyage en Italie. « Depuis que je te connais je découvre  le mystère des marbres de Rome ». mais voilà !! ma production inquiète  mon éditeur, il craint pour la prochaine sortie de septembre !

Appelle Prospero s’il est seul  que ses enfants depuis qu’il a fait le partage de sa fortune maison et terre sauf la maison dans le village qu’il t’a confié pour tes consultations et tes activités d’Art thérapeute.
Chut pas de mots sur l’Ane et Bœuf son amour de la bible serait très choqué et à son âge il pourrait nous faire un accident cardiaque et tu serais sur les routes de montagnes basques.


Et puis pourquoi pas recommencé ce rituel de l’an dernier, je n’écrirais pas mais avec ce que les gens ont subi avec cette crise  du rêve dans cette nuit leur être l’oublie, un instant. Le quignon de pain  dans la soupe comme dinde ils ont tout vendu de leur poulailler pour payer leur ordinaire  et avec Isidore et Prospero nous allons ouvrir nos réserves et faire des assiettes de gourmandises.



Ne t’attarde pas, pars  maintenant reviens vite.
Ne passe spas par La rochelle pour déposer Chien ILS viendront.
Isidore t’amène à Niort et choppe toi  le TGV via Biarritz.

Et venez partager cet événement avec nous cela fera certainement du bien à ton amie Célestine.


Odette
Plein de réalité mon cher Auteur.

Reynald
Pour voler, nous devons être enracinés. Je sais que tu feras au mieux.

 auteure  Françoise Frankie Pain La Mangou

suite entre Noël et le 31 décembre ???
arrivera-t-elle à temps avec Célestine pour participer
 à la  dérive de la messe de Noël 

et surtout n'attendez pas Odette mettez vous à table et bon reveillon 2013