dimanche 18 août 2013

instantanées de la semaine



Photos de la semaine







 Pauline , frankie, Yohann, Eloy
avec leur Autorisation
photos frankie

C’est le weekend end du 15 aout. Paris est désert, le blog est désert.
 Après quelques actions nécessaire à toute bloggeuse qui respect sa ligne éditoriale et le respect de ses lecteurs, je repars en goguette photographique et souffle sur le chemin de mon petit indien au chiffre de consultation  bonne équation et rapidité de consultation.
 La terrasse ensoleillé de Hamed le Zanzibar café en face du 121de la rue de Ménilmontant, je commande un pastis. Hamed me fait les gros yeux, cela change de ma menthe à l’eau. Rien dis je  c’est le goût des vacances du sud il me sert avec son sourire d’homme épuisé, il n’a plus le moyen d’engagé quelqu’un pour le seconder il se fait  les heures d’ouverture à la fermeture. Je sors mon petit bureau ambulant : relecture de la dernière parie du quatrième épisode ;
La terrasse est plein sud le clocher de la bâtisse du 121  peut être, un clocher comme un minerai. Où sommes-nous ? Chez Hamed  nous sommes en transit ce sont nos vacances  en transit.
Je remets en place avec douceur une maladresse d’un homme africain, la palabre est reçue avec  une joie de communication.
J’ouvre mes notes  et mon attention est saisie par un jeune  homme les questions les réponses  nous cheminons allégrement d’un poney au cheval et son job, le blog etc.
Quelques confidences de l’instant
Ses potes arrivent.
Je parle  avec l’africain qui me parle de son pays le Burkina Faso, il m’offre
Un pot. Le soleil fidèle, crée de l’éclat à cette terrasse de los « olbidados » des vacances, la sympathie nous sert la pince.
La madame d’Hamed arrive avec ses des deux petits dont un en larmes, Hamed prend le petit dans ses bras et lui fait faire un tour de vélo dans l’arrière salle du café et leur offre des malabars plus gros que leur bouche.
Quelques petites heures défilent entre deux lectures des réecritures. Eloy est là avec son charme et son talent de l’écoute, le rie est l’invité ses potes arrivent. Pauline, et Yohann. J’ose leur demander une photo pour le blog des instantanées d’Armarita  c’est ok. Une photo juste une, ils sont ok. On se chamaille conviviale ment pour l’autorisation de mettre sr le blog, j’ai l’accord.
Et en partant  et si l’on faisait une photo tous les 4.
Et comment faire. Un  trouve la solution. Et nous voilà les 4.
 Belle semaine cher lecteurs
La mamie Mnouchkine, Pina Bosch
Nous voyons comme la culture Allo ! Nabila, ne franchit pas toujours la culture des ancêtres comme moi. Au moins en cette soirée des ponts ce sont faits
J’ai salué cet adorable monde la croisée des pays et des générations, merci à eux  tous
Je partage avec vous
Demain j’éditerai la fin du 4eme épisode du Skipper et de mademoiselle Odette !
Pour Armarita
Virtuelle sans l’être
Semaine difficile, la nouvelle de ma retraite les propositions
Ouille.
No comment ! Mais pas possible à prendre dans ses conditions là !
Un blocage  de mes années d’Hôpital bref…
L’ordi  au coin de la rue pour ne pas prendre des heures pour une petite consultation.
Autoportrait  pas belles d’émois simple  contrôle pour avancer.  Ne stay in a same place !

  Petit à petit la caille dodue se regonfle. Et sortie vendredi pour des images de samedi.
Le sourire est là, j’attends mon autobus une belle brune devant moi quand je lève les yeux de mon François Cheng  « le livre  du vide médian ».
Tout habillée de noire chevelure de lionne et du poignet de renfort noir. Je lui dis mon sentiment sur sa beauté, « la beauté est une rencontre » François Cheng
La dame beauté regarde à sa droite et je la suis.
Je reviens à elle.
«  Oui, il faut de la beauté et de la force, avec toutes mes pensées chaleureuses. »
Echange de sourires. Plus fort que tous les mots les mots.
« C’est si rare » me dit-elle !  Merci. »

 
La petite devait avoir douze ans, sa tête ne tenait pas droite, elle avait un petit minois magnifique une poupée de chiffon de rose et de vert vêtu.
Au revoir, mon mari est là ». Elle a disparu avec sa petite.
Série sur instantané  moment fort de la semaine, la force du regard.

Belle semaine et  allez donc vous promener chez Armarita vous aurez la liste des tous les instantanées, il y a beaucoup de vacances mais  j’en ai déjà regardé.
Bye bye  blogosphère amigas bravas




 



15 commentaires:

  1. super Frankie, belle rencontre

    RépondreSupprimer
  2. mes hommages du soir à la blog-woman et conteuse associée
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de votre présence sur mes terres mon très cher jean jacques , je vous salue poétiquement
      à tout binet^to chez vous

      Supprimer
  3. je te souhaite un dénouement heureux pour ta retraite!

    RépondreSupprimer
  4. Ah le Zanzibar! Belle image, beaux visages.
    Cette nuit avez-vous lu le récit du grand feu de l'Orée?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ou se trouve-t-il mon cher alfonso je vous embrasse !

      Supprimer
  5. Eloy ton visuel face book fut efficace ton rezau , les instantanées furent lus 110 fois cette nuit
    merci c'était une charmante rencontre
    gros bisous à toi à pauline et à yohann

    RépondreSupprimer
  6. Encore de belles rencontres pour de belles photos ma Frankie.
    Mais comment te dire non à toi ?
    Dis donc il a drôlement changé l'environnement du Zanzi.
    J'ai du mal à reconnaitre.
    Dur dur la retraite Frankie, et ça va être de pire en pire.
    Je vais "rire" aussi quand il vont m'en parler.
    Je t'embrasse bien fort.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  7. Bonne retraite qui sera sûrement très occupée mais différemment.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai perdu mon com. Je te souhaites une belle retraite qui sera sûrement très occupé mais différemment.

    RépondreSupprimer
  9. J' aime quand la belle au turban part en goguette rien que pour nous faire plaisir..:-))
    Alors comme ça tu es en retraite...bienvenue au club...Tu verras , c' est comme dans la vie d' avant...tu n' auras pas le temps de tout faire..!!
    De tout plein coeur je t' embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais attendre que tous mes triùestres soient valider car autrement c'est une cata
      gros bisous merci de ton mot

      Supprimer
  10. J'aime beaucoup ta photo. C' est tout simple, un sourire, un mot, une conversation qui s'engage et un moment de plaisir partagé. Tu sais rendre la vie plus belle. Merci à toi.

    RépondreSupprimer