dimanche 9 juin 2019

la situation se desaméliore côté de l'autre

je suis ébahie de voir que les gens  ne font aucun effort de communication depuis quelques temps à part de me mettre toutes les directions qu'ils prennent.
pas une pensée
rien 
heureusement que les livres me tiennent compagnie,
je fais un voyage ethnologique
et j'ai à l'être humain..... quelques grands doutes
alors que ce n'est pas le moment de lâcher les minima de valeurs qui font que nous sommes encore humains.

 la mort de Michel serres m'a remis le mot le plus fort qui a driver ma vie l'enthousiasme
je le dis à ma psy
c'est une morue  qui fait un plat  à un plongeon dans la piscine elle aussi , ne fait plus bosser ses meninges et me rappelle ma pauvre soeur 
depuis le temps que j'ai choisi d'être orpheline.
50 jours  edt 9 mois depuis la sortie du monastère
et c'est bien rentrer dans son désir( enfin si elle en a) car deux lettres n'a pas été repondu.

 je ne comprends plus la psychanalyse avec la dame
mais bon 
j'ai annulé un maximum de rv 
et je serai silencieuse au moins, le silence dit-on est créatif en psychanalyse.
et à vrai dire . Stop....

le monde m'affole et je ne suis pas dehors.


je vois  que vous vous  maintenez et çà fait plaisir quand j'ouvre l'ordi
au moins là,  je me retrouve en vous retrouvant dans vos actes créatifs

que votre semaine soit belle, 
et je suis dans les livres de Michel Serres et je me regale dont les 5 sens.

Bye bye frankie










dimanche 2 juin 2019

Michel Serres est en route pour le grand voyage

Mon Dieu ! je ne suis pas la seule dans ces séries de blogs à en marquer terriblement le départ.

IL a magnifiquement accompli sa vie, son enseignement, ses recherches. Il va beaucoup manqué au monde, surtout en cette periode.

Je suis dans la lecture "des 5 sens"  et ce matin je lisais la revue philosophique sur lui et de lui.
et je ne savais pas.


Plus tard je serai plus  parlante. C'est comme si j'avais perdu un pére. Un pére de ma pensée.....


A tous et toutes qui sont tristes
à sa famille et qu'il fasse un beau voyage.
Françoise Pain





mercredi 15 mai 2019

La route est belle

le soleil nous fait vibrer  de plaisir, 
les activités très recherchées par les kinés et les ergothérapeutes m'ont fait faire aujourd'hui un  travail de groupe avec le kiné Zanzibar
toujours acompagnée par mon cher Farid en plein ramadan et aprés un atelier cuisine où j'ai fait une tarte Tatin
quelle joie de malaxer la farine et le beurre !
l'odeur du caramel   ect et la joie d'être 5 à préparer le repas...


les sourires se croisent dans les couloirs  avec les connaissances de cette ville de soins,
les livres accomplissent mon bonheur,

et du coup l'imagination raisonne à nouveau par mes collages et mes dessins.

vos mots sont allés au bon endroit.

IL y a des inconséquences qui pésent lourds
parfois, 

et la confiance mise en certaines personnes nécécitent quelques révisions d'habitudes
avant je travaillais beaucoup mes séances 
mais ma bibliothéque est là bas

alors le travail devrait se repartir en deux
et là on voit, on entend  .....
et le copain insconscient s'exibe avec les rencontres mais surtout pas en séance et en rêve 
et par une psy antérieure
elle m'avait fait comprendre ...


la suite vous la connaissait.

alors je vous remercie de vous, magnifiquement impliquée,
l'instance de vie 
est repartie de ce bon coup de manivelle
 être gaie et 4 kilos en moins au compteur 
pesée bien sur avec Camelechee ma kiné

belle semaine 
et en entrée salade gréque si vous voyez ce que je veux dire , avec les photos de Maria j'étais là- bas 
vous photos me font aussi voyager et vous êtes mes voyages
les mots aussi 
m'instruisent
 me ravissent
merci d'être présents et entes
cela me fait gagner sur le 
miam miam  myelome....
belle semaine
françoise







merci web, blog , marie claire pour les emprunts fotos
trés belle semaine Françoise

samedi 11 mai 2019

demain 28 jours de ma vie d'orpheline

Je suis fière de cette décision:
me faire sous estimer à chaque coup de fil:c'est un horrible chevalet de torture.
Ca ne plait pas à ma psy mais  je ne peux épouser des desirs qui ne sont pas les mieux , ce n'est pas ce que j'ai appris le long de mes longues années à pratiquer  à ma rechercher cet art.
 Nous ne pouvons faire l'économie du travail antérieur.
Là je suis bloquée car ma bibliothéque est loin sur le sujet et quand on a fait la phase didactique,
c'est vraiment l'entretien sympathique des machines pour soutenir un état fort handicapée
et ma chére Psy ne fait que me parler de ma ex-soeur.Vous parlez comme cela me fait du bien !!!!!!!

Quel relais , c'est insupportable surtout que deux fois de suite ce fut la même séance.
bref.

Nous nous devons des exigences, surtout quand on bosse sur le sujet 36 années plus 2 ans de didactique afin de condenser l'ensemble du travailavec les quelques qui furent dans mon univers pour devrouiller les obstacles ce que les lacaniens appellent la passe.

Je suis fiére d'avoir pris la bonne décision  go away of this family quand on n'est pas aimé 
prendre la poudre d'escampette car nous nous tapons le pire dans les plus grands dénis et çà déclenche des gros cancersdu moins  çà favorise le terrain.

Alors, j'ai beaucoup de boulot dans les ateliers de kiné pour remettre la mémére en route et ce n'est pas sans douleurs 
alors pourquoi en recolter là où je pourrai m'épargner et avoir de la joie. et de la stimulation positive.
Alors que  je ne suis pas faite pour épouser les transferts négatifs  d'un travail qu'y se fait en dilétante.
Ca se bosse tout çà.
Je parle à demi mots mais vous étes des personnes intuitives.

Je vais bientôt rejoindre mon lit pour voir les feuilletons
et je vous souhaite une bonne semaine en espérant que le soleil soit à nouveau parmi nous  pour toutes celles qui ont des jardins

  à bientôt. je n'ai guére d'inspiration, car je gére 

les différents examens collatéraux alors,  restons concentrée
très tendre et douceur, 
Françoise





mercredi 1 mai 2019

Abigaël la narratrice du mai 3

Bientôt, je vous parlerai de ma nouvelle Kiné
Madame VanilleMag Kamlechee
Une belle de la relation juste,distance exacte pour l'apprentissage de la remise debout aprés 4 mois et demi de station allongée sauf la table de verticalisation dont je vous ai parlé......

. je suis ravie et je vais de progrés de petiTs pas de jour en jours...




 Abigaël                                      est la narratrice  de mon roman 3



Couve dans ses iris ‘patouillées’ DIOR,8
Des oiseaux ! 3
Drôle d’endroit pour une couvade !

Dans le deuxième œil : c’est un épervier. 10
Elle fut beaucoup regardée, observée. 10
Jamais de mémoire d’anthropologue, d’historien, 12
Du moyen âge- à nos jours. 8

Du temps des Grecs, une telle chose eut pu exister, 12
Surgir : des métamorphoses  d’Ovide, 10
 Nous ont bien souvent coupé le souffle. 10
Les regardantes personnes avaient greffé
A leur oreille droite  –  comme l’oreille de Gargamelle 8
Qui  y accoucha de Pantagruel -
Pinceau grand poils de leurs haïkus ; 8
Filtrer le vent, agiter les poils de soie de porc, 12
De loutre marine: indiquer « la couvade d’oiseaux, là ! 12

Eclos, à leur maturité,
Ce qui surprit chacun : c’est qu’ayant découvert poitrine encore
 Vivante 6
Après 35 ans d’abstention à voter 6
 Des joutes copulatoires  8
-‘Exultaté, jubilaté’-  8
Elle les nourrit aux seins.6
Des mères d’oiseaux voyant un petit courir sur un mauvais fil de coton frelaté, 12
Portait son oisillon. 6
Abigaël 6
S’installait dans le ‘rocking chair’ sur la terrasse  12
De sa maison de planches de pins des Landes
Dans les 44 hectares du Cap Ferret10
Dans les mimosas parfumant cet espace 12
 Divin. Les yuccas, leur grappe flamme de grelots blancs 12
Aimantée vers le ciel. 6
Tous les oiseaux en migration y faisaient halte, 12
Chantaient le bon laid, lait. 6

Messéant vient chez sa voisine, Ariane Mnouchkine et découvrit ce prodige 12
De l’imagination active. 8
 IL créa  « La symphonie de la tétée oisillonne ». 10
Parfois le sein d’Abigaël saignait, 8
Plus réparatrice que les saignées d’Hippocrate 12

Dans l’infini de son mutisme, 8
Abigaël avait construit pièce par pièce de mots 12
 Brûlés dans la cheminée à chaque veillée.
Caresses du vent :
« L’amour c’est la caresse du vent 8
 Dans la crinière d’un vif argent 8
Au gallot à l’estran de la plage »  10  Françoise Pain
 Un écrivain est prié de mettre  à la corbeille 12
Des mots tous les jours ,6
Les chants d’oiseaux nourrissaient ses ‘ouiirs’ .10

La conduite d’évitement, si pratiquée en ces années : 2019 16
Créer de manières si abjectes dans l’inconscient collectif, 15
Driver par le  narcisse primaire 10
Rien dans la tête, l’orgueil en croupe, 10
La castration de l’autre en signature ; 10
Alors le sang d’un sein à côté c’est :
Juste la caresse d’un ange-diablotin .8

Cette couvade- nourricière 8
Marquera à jamais  Abigaël et ses témoins, 8
De l’empreinte de l’oie de  Lorenz Conrad 10
L’éthologue. 6

Et la colère encore Inside 8
 Des gilets jaunes ce 1er mai 8
Sur leur difficulté de vivre, et ,et,et ………….12
 Nous ne pouvions faire abstraction ‘?’ 8
Abigaël savait que dans les contes merveilleux 8
 C’est le monde des Ogres  qui débarque 10
Cette femme dans sa plantureuse 8
 Chair était confondue aux ogres…..8
Suite pour roman 3                       Ecrit le 30 avril, compté le 1er mai,
De Frankie Pain
Droit réservés









frankie pain/ aquarelle

pompon ersonnage de pompon dans le roman1

bon premier Mai

lundi 29 avril 2019

J'ai joué la flemme, fatiguée jusqu'à la moelle des os

votre assiduité à me lire m'a epoustoufflée.


Alors laissons la place à une grand homme de la résilience.
sortie de son dernier livre 

"La nuit j'écrirai de soleils" chez  Odile Jacob


1
Boris Cyrulnik
'oxymoron fait apparaître le contraste de celui qui, recevant un grand coup, s'y adapte en se clivant. La partie de la personne qui a reçu le coup souffre et se nécrose, tandis qu'une autre mieux protégée, encore saine mais plus secrète, rassemble avec l'énergie du désespoir tout ce qui peut donner encore un peu de bonheur et de sens à vivre. La gangrène et la beauté, le fumier et la fleur se trouvent ainsi associés lors de l'adaptation au fracas.
 


2


« A force de ne parler que de malheurs et de ne mettre en lumière que la violence insupportable des crimes, des viols et des torturés mondiales, nous finissons par habiter un monde de représentations verbales constitué essentiellement par ce que nous combattons. Alors nous éprouvons un sentiment d’écœurement, d’indignation et parfois de délectation, provoquée par nos récits, nos films, nos romans et nos débats. »

3


Un traumatisme aigu est plus facile à mettre en scène. On peut sans peine en faire des images, des récits, des épopées merveilleuses et tragiques qui célèbrent le héros. Mais comment construire un mythe avec un haussement d'épaules qui détruit un espoir ou un soupir méprisant qui décourage un rêve ? Un événement tragique est métamorphosable, mais comment représenter un geste dont on ne prend pas conscience ? de celophone




"C'est dur, quand on a six ans, d'être condamné à mort", raconte Bernard. "Une nuit, j'ai donc été arrêté. C'est la lumière qui m'a réveillé. Lumière brutale, ça veut dire quelque chose. Il y avait dans ma chambre à peu près six hommes, je crois. Je n'avais pas peur tant j'étais étonné. La chambre était petite et les hommes s'étaient répartis autour du lit. Les civils m'ont étonné, bien plus que les soldats. Ils portaient des lunettes noires, en pleine nuit. Un chapeau-feutre sur le col relevé de leur canadienne leur donnait bel aspect. Ils pointaient sur moi un révolver et dans l'autre main tenaient une torche électrique. Les soldats allemands, en retrait, avaient gardé leur fusil sur l'épaule."


5


Comme dans tout développement on pourra parler de résilience que longtemps après, lorsque l’adulte enfin réparé avouera le fracas de son enfance. La résilience constitue donc un processus naturel qui se tricote avec ses milieux écologiques, affectifs et verbaux. Chacun d’eux sont tributaires les uns des autres.
C’est la perte des amis faux qui m’apporta ce qui se noyer en elle le mot qui définissait son rapport à moi, les choses n’ont pas trainé
Elle parla même des même chose que j’avais pensé.
Oui c’était je devais lui être invisible et elle n’a cessé de le dire , de le faire , de le marquer
Elle trouva la femme dominante qui lui faire la fin
Avec la bénédiction de l’église.
Mon ambassadrice
Les lettres feront partie du roman trois. Mais je vais commencé par le un.
Psychozorro a besoin que la victime reste victime, afin qu'il puisse voler à son secours. Si par malheur elle s'en sort et devient victorieuse, que deviendra Psychozorro ?
il vraiment nous voulons soutenir ces enfants blessés, il faut les rendre actifs et non pas les gaver. Ce n'est pas en donnant plus qu'on pourra les aider, mais bien au contraire, en leur demandant plus qu'on les renforcera.
Toujours Quenn Regina

bonne lecture 

et que e printemps vos resonne dans tous les pores et porcs de la peau.
Boudin et phrangipane. 
Mme Pain Françoise

 

 aquarelle Frankie pain
mes deux pays

 

 aquarelle Frankie pain

aquarelle Frankie pain