mardi 17 juillet 2018

traversée des apparences du héro . Grandir, c'est par les 2 bouts .

par mon graphiste Olivier Dentier


Grandir c'est par les deux bouts


"vous rêvez ou vous parlez ?"

"Je voudrais…"
Je parle… J'en parle…
Je dis, je redis… "Je voudrais bien que…"
un rêve, puis deux, trois, quatre… Une arborescence de rêves, lequel choisir ?
Ils vibrent tous en moi chargés de sens et de ressources.
mes rêves portent mes mots qui portent mes rêves
Un rêve s'enhardit, saisit le porte-voix, ose ;
Ma coquille lâche brise.
Les mots criés sur la place publique osent se faire entendre;
les mots passés sous silence par peur de… peur du qu'en-dira-quoi ? par peur de se faire abattre par des 'Long Rifle' silencieux, les terroristes du langage ?
Juché sur un petit promontoire aux teintes flashy, je tente quelques fines percées dans la léthargie quotidienne. Y glisser de la parole vraie, la rendre audible, palpable, infuser, diffuser, parmi le flot des paroles déguisées, biaisées, venimeuses qui saturent nos espaces. Et tous ces rêves vendus au prix de notre servilité. Mais comme l'eau claire, les silences purs, les rayons de soleil, le rêve ne se vend pas. Qui t'a laissé croire ça ?
Je voudrais… JE VEUX être eau claire, silence pur, rayon du soleil, et vivre mes rêves, au moins quelques uns.
La vie me veut ainsi.

"Seul l'éphémère dure"
"jouis de ma matière première"

Vidée la corbeille de ce que je croyais ne pas pouvoir être. Je sens et sais que je peux.
je goûte à l'éphémère de ces instants multipliés où je m'accorde les pleins pouvoirs de pincer les joues de mon petit tyran. Celui qui me laisserait croire que ma joie ne pouvait être que la petite cerise de récompense sous la montagne déplacée, qu'elle serait denrée rare et infinitésimale… C'était mal me connaître. Je n'ai qu'à ouvrir mon attention, me sonder à la baguette de sourcier pour mettre à jour le gisement de ma matière première inépuisable. Accessible sans accord préalable d'une autorité. Tout un univers, tissé en souterrain. Mes racines auraient pu se contenter de donner un arbre rachitique. Elles en ont décidé autrement, en perçant la croûte bétonnée d'ennui et de plonger plus profond en terre. Exploration heureuse, chemin d'alliance naturelle avec la faune étrange qui la malaxe, l'enrichit et la fertilise. Elles sont allées à la rencontre d'autres racines aimantes qui ont fait ce même chemin incertain des profondeurs. Racines d'arbres clowns, d'arbres poètes, écrivains, artistes sauvages, repentis de barbarie humaine. C'est là que se développe un langage de survie solidaire avec les âmes choisies, contre les pilleurs, prédateurs et colonisateurs. Mes racines vont continuer de buter sur des poches de métaux lourds et toxiques, de s'abîmer sur des sols pierreux et contre les déchets de l'époque. Peut-être connaîtront-elles encore quelques vertiges d'abîme. "Faire de l'interruption, un nouveau chemin" dit Pessoa.. Mes racines apprennent, capables de ramifications qui sont de nouveaux rebonds devant l'obstacle. Personne ne m'empêchera l'accès à la nappe nourricière en forme de sourire à la vie.
La vie me veut ainsi.


"Tout est dit avec force,
sans hausser la voix
La fragilité de ces existences
qui ne tiennent qu'à un fil"
"c'est dans la rosée des petites choses que le coeur trouvent son matin et se rafraichit"

L'Olivier, fort de sa jouissance de toute sève, voit ses ramures s'étoffer, se développer en touffes très denses de mille projets.
Elles deviennent en même temps le siège des pépiements incessants des pensées dissonnantes faisant leurs nids. Le soleil intérieur peine à filtrer au travers de cette cacophonie. De sa sève même, puisée très profond, lui remontent les conseils utiles à son ascension. l'Olivier sent une étreinte à la base de son tronc. c'est un enfant qui l'enserre de ses 2 petits bras et lui parle avec douceur. "c'est facile - un jeu d'enfant : il suffit d'élaguer les branches inutiles, ouvre grand ton attention : je vais te guider dans ton choix". Celles où l'enfant fait le cochon pendu en éclatant de rire, c'est bon signe. Celles où il joue les singes agiles et libres, je les garde. Puis celles où il s'endort, rêve et s'éveille chaque matin le coeur rafraichi à la rosée des petites choses, celles-ci je leur laisse le chant libre. Mes branches, celles où j'excelle, mes branches de créativité infinie, torrent de sève d'amour, sont assez fortes pour te soutenir, enfant rieur et espiègle qui fait des entorses à la dureté du monde pincé dans l'étau.
En quelques clics et quelques clacs, les branches pesantes et pompeuses de sève s'éliminent, et les branches saines et sûres peuvent reprendre le chemin des cîmes.

La vie me veut ainsi, à donner les plus beaux fruits.






lundi 16 juillet 2018

Le baiser à cheval du 14 juillet et de la victoire des bleus

baisers de la victoire

"Des chants africains qui se mêlent à des on a gagné et la marseillaise. Des cornes de brume, des danses dans les wagons. Une mama africaine qui se déclare mère des vainqueurs. Champions de l'humanité à 21h22 dans la rame du rer D Bises" Leila.Une de mes chères auteures de l'atelier d'écriture


  à vous de trouver la définiton qui vous va le mieux


1L'amour refuse les baisers qu'il veut qu'on lui ravisse.
Citation de Claude-Adrien Helvétius ; Les pensées et réflexions (1765)

2
L'amour qu'il avait pour elle, l'amour qu'elle avait pour lui, se cherchèrent et se joignirent enfin sur leurs bouches unies. Ce baiser, enivrant pendant plusieurs secondes, dura très longtemps.
Citation de Tristan Bernard ; Les mémoires d'un jeune homme rangé (1899)

3
Oh ! laissez-moi vous tenir enlacées, boire dans vos baisers des amours insensées.
Citation de Alfred de Musset ; Poésies posthumes, Vision (1829)

4
Il est impossible que je passe six ou sept heures en tête à tête avec toi sans mourir d'envie de te couvrir de baisers.
Citation de Giacomo Casanova ; L'histoire de ma vie (1789-1798)

5

En amour, tel mot, dit tout bas, est un mystérieux baiser de l'âme à l'âme.
Citation de Victor Hugo ; Océan prose (1942)

6
Les querelles d'amour s'éteignent toujours dans un baiser.
Citation de Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)

7
L'amour, quand il est intense et passionné, n'a souvent pas d'autre langage que les baisers.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 juin 1865

8.
Belle à tenter tous les dieux de l'Olympe, donne-moi un baiser savoureusement passionné, ta beauté est faite pour être aimée, et l'amour pour éclore en baisers sur tes lèvres brûlantes.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 4 novembre 1864.

9
Un baiser n'engage pas, l'amour n'a rien à voir avec ces divertissements.
Citation de Marcel Jouhandeau ; Aux cent actes divers (1971)

10
Un baiser sur ta nuque dorée par l'été, ou sur tes lèvres purpurines est un régal des dieux.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 4 septembre 1863.

11
Un baiser de tendresse est tout un discours condensé en un seul souffle.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 juin 1865.

12
Long baiser sur les lèvres, bonheur délicieux, extase sans pareille.
Citation de Sacha Guitry ; Comment on écrit l'histoire (1920)

13
J'aime l'amour qui se partage en baisers.
Citation de Pablo Neruda ; Farewell (1974)

14
Je préfère au constance, à l'opium, aux nuits, l'élixir de ta bouche où l'amour se pavane.
Citation de Charles Baudelaire ; Les fleurs du mal, Sed non satiata (1857)

15
Seule la forme du baiser sépare l'amour de l'amitié.
Citation de Maxalexis ; L'amour et l'amitié (2001)

16
Le premier baiser, c'est le mot prononcé de concert par quatre lèvres qui fait de l'amour un roi.
Citation de Khalil Gibran ; L'œil du prophète (1991)

17
Mêlons nos souffles, échangeons nos baisers ! que notre amour déborde !
Citation de Johann Wolfgang von Goethe ; La fiancée de Corinthe (1797)

18
La passion amoureuse est affamée de baisers de feu.
Citation de Marcelle Auclair ; Enfance et mort de Garcia Lorca (1968)

19
L'amour n'est permis qu'aux amants mortels dont le baiser donne la vie.
Citation de Émile Zola ; Violaine la chevelue (1881)

20
Baiser, festin d'amour dont je suis le Lazare !
Citation de Edmond Rostand ; Cyrano de Bergerac, III, 10 (1897)

21
Ah ! dans ces premiers temps où l'on aime, les baisers naissent si naturellement !
Citation de Marcel Proust ; Un amour de Swann (1913)

22
Lèvres ! Baiser qui meurt, baiser qui mord ; lèvres, lit de l'amour profond comme la mort !
Citation de Albert Samain ; Au jardin de l'infante (1893)

23
Le baiser d'une maîtresse allume tous les désirs.
Citation de Évariste de Parny ; Le torrent (1778)

24
Les femmes, ces diablesses sont nos anges. Oui, l'amour, la femme, le baiser, c'est un cercle dont je vous défie de sortir, et quant à moi, je voudrais bien y rentrer.
Citation de Victor Hugo ; Les misérables (1862)

25
Vive l'amour que l'ivresse accompagne ! Que tes baisers brûlants sentent le vin d'Espagne !
Citation de Alfred de Musset ; Rolla III (1833)







 les peureux du baiser (lol)
 et qui sait  cela vient peut-être de là ?
j'ai têté jusqu'à 4 ans -5 ans...
Vous avez deviné je les aime !
mais rare aujourd'hui !
il est nécessaire la conjonction entre une fête de la révolution et la fête de la Victoire
je dedicace ce billet à Loucas !


Vive les bleus
qui descendent en bus 
les champs- Elyssées 
ces gosses qui se batturent
 comme des chefs

dans la rue encore aujourd'hui l'Afrique est fière de leurs petits .
D'habitude c'est la plupart du temps c'est  qui m'adresse aux africaines 

et aujourd'hui le grand miracle c'est elles qui m'ont adressé la parole  et offert leur joie.


le bleu


Bye bye
demain je vous mets 
la traversée des apparences 
de mon cher graphiste 
Olivier dentier

Que la chaleur ne vous accable !


Frankie Map's Monde


dimanche 15 juillet 2018

bravo les bleus

Belle victoire , très beau match
je vous laisse à cette grande liesse.
Vive les bleus et bravo Didier Deschamps

Bravo aussi aux croates 

celle de 1978 m'a permis de ne pas rentrer dans une grande dépression et m'a poussée à me Battre

A chacun de grandir avec cette victoire .

Joie, allégresse fraternité 
marée humaine communie
 la paix çà fait du bien
.






vendredi 13 juillet 2018

24 heures chrono


Un tête à tête fait lors de mon premier Kancer. Mon chirurgien  qui venait chaque matin me rendre une visite courtoise en voyant mon dessin : "je vous trouve bien sympathique envers  ce cher Monsieur qui vous vouait à la mort". Et nous avions ri.

Il avait vu avec intérêt toute la série dont une  aquarelle où dans la forêt je fuyais en vélo et lui  en tenue de bloc il me suivait avec le bistouri à la main.
"Venez, venez ce bistouri va vous sauver".
C’était un rêve l'aquarelle.

Cette semaine la tonalité est dans le texte de la traversée des apparences. Choses écrites nous ne revenons pas dessus.

Alors la chose majeure la visite  de contrôle de monsieur 2éme Kancer et  le résultat n'est pas si mauvais , alors la joie.

Les menaces de l'appartement. Les gens  sont capable de faire les cent pas en regardant les yeux menaçant dans vos yeux , je suis au rez de chaussée.
On cherche des appartement à prendre.
et j'avoue que je devais sortir et je suis restée collée à mon bureau.
j'ai été mal tout le reste de la journée après le regard du recruteur.

C’était une semaine comme on rêve de ne pas revivre de si tôt.


Nous sentons tous les échos de la problématique des migrants  partout.
Il est difficile de faire face quotidiennement à la demande à l'appel d'aide.
Rien ne semble organiser, ils quêtent de l'aide et face à çà j'avoue être impuissante.
Quelle vigilance !


je suis désolée mais être profileuse au quotidien  dans le texte dernier n'était pas simple élucubration de l'esprit.

Pour aller chercher des belles photos
 et univers moins dur cliquez sur ce lien

belle journée , je vais écouter du jazz au parc floral de Vincennes.
et belle finale  France Croatie.