mercredi 8 février 2012

Claude Gaignebet nous a quitté

un grand conteur


je l'ai croisé de temps en temps lors de manifestation de contes à l'atelier de la Paroles ect
pour les conteurs et conteuses lectrices


Claude Gaignebet (1938 - 5 février 2012) est un ethnologue et folkloriste qui a principalement écrit sur le carnaval, les œuvres de François Rabelais, l'art profane et la religion du peuple. Il a enseigné à l'université de Nice et est membre de la société de mythologie française. Il est décédé le 5 février 2012.
Bibliographie


• Le carnaval: essais de mythologie populaire, Payot, 1974
• Le folklore obscène des enfants, G.-P. Maisonneuve et Larose, 1980
• À plus hault sens: l'ésotérisme spirituel et charnel de Rabelais, Maisonneuve et




faites, un beau voyage dans votre nouveau monde
frankie pain reliée à tous ses amis amies conteurs
paix et eternitié

15 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce beau conteur érudit... dommage que ce soit si tard ..

    RépondreSupprimer
  2. Dommage de découvrir un talent
    alors qu'il s'en est allé.
    Mais les écrits restent, heureusement.

    RépondreSupprimer
  3. tonton , racontes moi , racontes moi encore l'histoire de jean de l'ours ta nièce qui t'adore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est pour toit le texte aprés le message de solange

      Supprimer
  4. Je ne le connaissais pas, mais je prends les livres en notes, peut-être qu'à la bibliothèque ils les ont.

    RépondreSupprimer
  5. petite niéce chérie , ton tonton c'est envolé
    je sens combien tu aimais qu'il te raconte jean de l'ours . si un jour tu as envie on se donnera un rendez vous téléphonique et je te raconterai le mien
    et tu me parleras de cet homme que je sens si fort en toi
    nous attendrons que toute la famille est repris son souffle
    je l'ai croisé plusierus fois je pense que c'était un grand homme plein de sagesse de d'amour
    c'est touj,opurs ce qu'ilm'a laissé sur la route aprés notre serement de main
    je t'embrasse fort
    et de très loin je partage ton grand chagrin
    promis
    lamangou@yahoo.fr
    pour que nous echangions nos phone
    pour jean de l'ours promis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci j'ai noté l'e-mail et dés que j'aurai quitté l'herbe "où quand on marche dessus on se perd ......" je laisserai mes dringgggg ,

      Supprimer
    2. je suis contente que vous ayez pris connaissance de ce mot

      bon courage pour toute votre famille
      votre tonton a vraiment été très aimé cce petit billet a été lu au moins 150 fois et sur le yahoo des groupe de conteurs beaucoup on manifestait leur chagrin et leur peine
      belle prières pour lui et bientôt il se connectera avec ses plus chers
      je vous embrasse très fort très fort vous pouvez conter compter sur moi, très fraternellement et cordialement votre Frankie

      Supprimer
  6. Je ne le connaissais pas du tout, chère Frankie. Je suis un ignare en tant de choses… se pourrait-il qu'en se concentrant sur un petit nombre de champs de l'activité humaine, on en vienne à perdre le sens même de la vie, de passer à côté d'elle en quelque sorte ?

    Il avait quoi, 74 ans à peine ? Ça donne froid, je ne suis pas si loin derrière. Vous me comprenez n'est-ce pas, quand je dis l'urgence de créer, la nécessité de faire vite pour trouver ma route…

    Je n'ai pas peur de la mort. Mais je sens qu'elle ne me laissera pas, la vache, arriver là où je veux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mon cher Roger vos mots me font doucement sourire, j'ai toujours envie de vous rassurer , vous me mettez dans une agréable situation d'abuelita et il est bon de temps en temps de s'adresser à un homme tant dans ma vie depuis que je suis à paris , ils ont eu envie de grappiller comme une gourmandise mais pas y vivre plus et je m'arrête la car comme vous avez pu voir je viens de trouver un magnifique echo à mon chemin par jaqueline Kelen qui parle magnifiquement de la divine blessure....

      alors il est bon de parler fraternellement à un homme...
      a votre première question
      pour atteindre la profondeur il faut au moins une fois s'être profondément consacrer à quelque chose, autrement nous sommes en face de touche à tout très éberluant mais faut faire qu’entrebâiller la porte car nous nous trouvons avec l'ennui de la lecture d'un rider digest.

      ensuite nous allons plus vite dans les processus acquisition, des routes ce sont tracées dans nos modes d’explorations nous posons plus vite des hypothèses et les résolvons, nous tenons des sens qu'avant nous aurions jamais cru posséder, l'acquis est arrivé par plusieurs chemin...

      et un jour cela devient simple zeet plein

      Supprimer
    2. je comprends votre angoisse de l'age.

      moi je suis l'inverse de vous j'ai l'impression d'avoir déjà quasiment tout vécu et si elle me prend je partirai
      avoir choisi l'art comme métier ma éloigner de beaucoup de monde et l'on m'a mis depuis fort longtemps plus en position d'observatrice que je vivante et partageuse.
      je cumule mon mandat dans les exclusions...

      ma vie est riche, sans trop de vagues. une Hermite en plein paris mais quand vous allez au théâtre et que le regard bovins n'a pas changer et à peine le rideau baiser on ouvre les portable
      on est déjà ailleurs on reprend les conversations arrêter insipide

      mais tant mieux que vous avez en vous plein de pommes encore à mordre
      tant que le désir est tendu les cordes lâchent rarement

      alors naviguer dans vos désirs aussi ardents qu'un vif argent
      je vous embrasse
      j'ai vue vos photos et j'ai beaucoup apprécié, je n'ai pas écrit je voulais renaitre à une autre écriture et je ne me permet pas d'écrire simplement c'est beau
      je vous embrasse roger ici ou chez vous

      Supprimer
  7. Claude Gaignebet nous a quitté (FRANKIE PAIN)

    ... spirituel et charnel de Rabelais, Maisonneuve et faites, un beau voyage dans votre nouveau monde frankie pain reliée à tous ses amis amies conteurs paix et eternitié

    Source : FRANKIE PAIN

    Explorer : Acteurs

    RépondreSupprimer
  8. oh la triste nouvelle! je l'avais rencontré et apprécié... et effectivement aussi une conference sur les gros mots des enfants... un beau personnage...

    RépondreSupprimer
  9. A la mémoire de Claude Gaignebet,

    Si vous cliquez sur le lien suivant vous pourrez voir dans un grand tableau intitulé « Le Grasdimar de Blaise Ra », la naissance de Gargantua, la chandeleur, Sainte Véronique et Mélusine, Saint Blaise et Los Diablos et bien d'autres choses enseignées par Claude Gaignebet qui nous manque vraiment beaucoup.

    http://hommage-a-rabelais.over-blog.com/

    Bien cordialement,

    Raymond

    RépondreSupprimer