lundi 1 juin 2015

Pensées pour une petite fille

lamangou@gmail.com

mon mail ci dessus


“Si tu refuses de voir le meilleur en toi-même
et choisis de t'attarder sur tout le négatif en toi,
tu dois être prêt à en accepter les conséquences,
car tu attires à toi ce que tu maintiens dans tes pensées.
Ne pense qu'au meilleur et c'est le meilleur qui sera devant toi...”
- Eileen CADDY



Perdre sa sœur partie en internat et se retrouver seule dans une contrée très isolée  .

j'ai vécu çà je sais que cela m'a "boosté" pour partir en internat.

le temps de retrouver son équilbre.

j'envoie mille pensée
à cette petite fille.

elle se reconnaitra
si elle passe par là.


Tiens bon c'est un dur moment à passer.
presqu'une année de passer
et bientôt les vacances


l'amie Christine De M.










Le Mot



Braves gens, prenez garde aux choses que vous dites !

Tout peut sortir d'un mot qu'en passant vous perdîtes ;

Tout, la haine et le deuil !

Et ne m'objectez pas que vos amis sont sûrs et que vous parlez bas.

Écoutez bien ceci :

Tête à tête, en pantoufles,

Portes closes, chez‑vous, sans un témoin qui souffle,

Vous dites à l'oreille du plus mystérieux de vos amis de coeur

ou si vous aimez mieux,

Vous murmurez tout seul, croyant presque vous taire,

Dans le fond d'une cave à trente pieds sous terre,

Un mot désagréable à quelque individu.

Ce mot ‑ que vous croyez que l'on n'a pas entendu,

que vous disiez si bas dans un lieu sourd,

Court à peine lâché, part, bondit, sort de l'ombre.

Tenez, il est dehors!

Il connaît son chemin ;

Il marche, il a deux pieds, un bâton à la main,

De bons souliers ferrés, un passeport en règle ;

Au besoin il prendrait des ailes comme l'aigle !

Il vous échappe, il fuit, rien ne l'arrêtera;

Il suit le quai, franchit la place, et caetera

Passe l'eau sans bateau dans la saison des crues ;

Et va tout à travers un dédale de rues,

Droit chez le citoyen dont vous avez parlé.

Il sait le numéro, l'étage; il a la clef,

Il monte l'escalier, ouvre la porte, passe, entre, arrive,

Et railleur, regardant l'homme en face dit;

« Me voilà! Je sors de la bouche d'untel »

Et c'est fait.

Vous avez un ennemi mortel!





Victor Hugo

5 commentaires:

  1. Nul doute que cette petite fille entendra ces si belles pensées ! Bonne journée à toi !!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.

    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.

    La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.

    Voici le lien: http://revenumensuel.com/

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Frankie! J'ai de la peine à te suivre actuellement, mais je survole tes billets en me promettant d'y revenir plus tard... ce que je n'arrive pas à faire!
    Pardon! Mais sache que je ne te quitte pas!
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  4. Bien dit ce poème de Victor Hugo que je ne connaissais pas.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Frankie !
    Merci pour tes vœux ma belle, le mail était dans les spams et je l'ai découvert en vidant ma boite.
    Très vrai ce poème de Victor Hugo.
    De plus lorsque les gens en qui nous avons confiance se font un plaisir de rapporter ces mots, ça s'appelle de la trahison.
    Alors gardons nos mots pour nous.
    Je t'embrasse bien fort Map's Monde.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer