lundi 14 mars 2016

suite de craquelures:" ebréchage ."



Ebrechage, ébréchures, ébrechiures

Ebréchée
Je suis une jarre ébréchée :
une ébréchiure sur la pleine face.
 
Quand on me remplit d’eau,
maintenant
Je goute sur le chemin du puits à la ferme.
L’histoire : une sauterelle en espace de 3 semaines me rejoue la sérénade
De la trompette du cop- plus exactement du moi, plus exactement  le  sperme de nombril.
Et ayant eu la semaine d’avant avec une autre personne un coup de gégène
Je ne suis pas encore totale reconstituée
 Pour porter tout cela encore, 
 La mémère se cabosse.

Ma tristesse est de courte onde
Etant donné qu’un cœur emmailloté, en plus « consurée » de religion…
N’Y a guère chose à faire.
Se serait être une idiote, une demeurée.

Alors je pense,
dans un an ma jarre aura bien nourrie la terre de ses goutes d’eau
Le pollen sera venu s’éparpiller en  son sillon
 Les abeilles, les bourdons auront fécondés les graines
J’imagine avec « gorgious »
-          Sans être le jardin de Giné -
La beauté de la coulée de fleurs du puits à ma petite ferme.

Mon petit chat Bambou miaule
son complément de tétines lui faire :
sa mère lunaire est fatiguée de ses couches, je la seconde.

J’ai beau « m’esquinnée » dans mon atelier d’écriture l’Hajat
(en occitan aller vers le haut, la ferme au sommet de la colline).
Illusion très chère Frankie, que ceci rejoigne très vite ma sculpture de tissus :
« Le deuil des illusions ».

de Frankie Map's Monde

en plein dans le lifting cortizone

la mémére depuis à perdu 1O Kilos comme avant 


gros bisous
c'est la foto d'un texte que j'ai écrit la charette fantôme mais je me suis fait  tiré dessus d'incompréhension 
j'attends pour le ressortir et vous le passer
c'était sur les événements du 13 novembre. 

7 commentaires:

  1. Merci pour ton envoie chère Frankie.
    J'ai tout lu et tu sais quoi j'aime la "Chenapane" Pompon, elle me botte celle-là !
    Tu sais que les jarres qui ont le plus de valeur sont celles qui ont le plus vécues.
    Même ébréchées, elles sont inestimables, elles ont une âme.....
    Garde ton beau sourire.
    Je t'embrasse Map's Monde.

    RépondreSupprimer
  2. coucou Frankie je partage l'avis de Mireille les ébréchures sont des signes de vie elles sont des mémoires d'émotions,
    je t'embrasse et te souhaite la meilleure des journées

    RépondreSupprimer
  3. merci mes deux très chéres compagnes des mots et du blogs , les veilleuses
    oui je partage ce que vous écrivez et c'est bon de partager la fraternité des choses et des objets car les vibrations d'être vont plus loin. gros bisous les nenettes de mon corrason.

    RépondreSupprimer
  4. Je vais me rappeler des ébréchiures... un beau terme pour dire merde à l'offense!
    Et le jardin des idées, bien fumé, pourra fleurir en joyeuse innocence.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @giné merci de ton mot et c'est beau joyeuse innocence , bien fumé

      gros bisous

      Supprimer
  5. A propos d'innocence, en cette journée de la poésie: Maurice Carême- clap, clap, clap et mille Bravos...

    LA FILLETTE ET LE POEME

    Fany :-)

    "Le poème, qu'est-ce que c'est ?
    M'a demandé une fillette :
    Des pluies lissant leurs longues tresses,
    Le ciel frappant à mes volets,
    Un pommier tout seul dans un champ
    Comme une cage de plein vent,
    Le visage triste et lassé
    D'une lune blanche et glacée,
    Un vol d'oiseaux en liberté,
    Une odeur, un cri, une clé ?"

    Et je ne savais que répondre
    Jeu de soleil ou ruse d'ombre ? -
    Comment aurais-je su mieux qu'elle
    Si la poésie a des ailes
    Ou court à pied les champs du monde ?

    ÊTRE OU NE PAS ÊTRE

    RépondreSupprimer
  6. Bon, la signature devait être en bas! ... OUPS

    Fany

    RépondreSupprimer