jeudi 10 novembre 2016

Florilége d'instant d'aujourd'hui, palabres anonymes, lifting fraternité amitié, dur dur les date le 9 nov , 11nov, 13 nov

Jeudi  10 novembre
La route suit son train train dans le vent , le froid , les abris bus, les palabres avec les amis fraternels anomymes.

L’évenement américain délit les langues ,

 l’inquiétudes bougonne  dans les mots lancés à droite à gauche dans un humour qui glisse   en hyper réalité. Cela s’entend.

La proximité de la sacrée date du 13 novembre 

on dirait que les cercles de pensées en vibration sur la quête de la paix et de la sérénité agit.

J’ai rencontré une vieille amie ancienne  colocataire ... et nous avions passé de grands moments de partages,  il y a au moins quinze ans et la fête sur le trottoir comme si nous nous étions juste quitter.

Nous avons clôturé mes courses et nous avons partagés un café.

Et  elle venait de croiser une autre amie quelques demi heures plutôt.....
*

Quand un téléphone  parle trop longtemps dans le bus, je lis mon livre à haute voix . 

Aujourd’hui je lisais "La vie poétique, j’y crois." Collection Bayard
Colette Nys Mazure

Les sourires éclairaient les visages , on me demandait le titre pour l’acheter , les sourires complices comme les giboulées en mars, 

 et les éclats de rires.

 Resistons à ses vies racontées  qui nous sont imposées dans les salles d’attente médicale , les magazinau rayon boucherie ect…

 Et mes qualités de lectrice à France culture   a fait le bœuf dans le bus pour le ravissement de tous et toutes….

La photo que mon amie Anne a pris de moi . 

La chirurgie esthétique de la fraternité amitié me va bien comme lumière , je la partage avec vous
***
Bel 11 Novembre . 
A nos poilus d’Amérique, d’africaine d’Angleterre et de la France.

Mon grand pére a eu la médaille de guerre, en charrette et des percherons, il portait les munitions aux tranchées.

 Ma grand mère  paternelle  faisant un stage de couture en Ardenne  a été embarqué  pour recoudre dans les blocs  aux sorties des tranchées. 

Nous avons tous une petite histoire des nôtres.

**** 

Il y a aussi le livre "Cri" de Laurent Gaudé : superbe comme écriture sur la guerre de 14-18

Et,  la valse bleue Horizon.
 Et l’hymen africain : jazz composé par les musiciens noirs  d’Amérique, d’Afrique , qu’ils chantaient pour mettre le feu à leur courage quand ils s’engageaient dans le labyrinthe  des tranchées.

Ils découvraient en plus le fruits de l'esclave et de leurs ancêtres.

Je vous sers fort sur mon coeur jaune comme les feuilles du gincko de ma coure . L'arbre de l'immortalité  : il resista  à la première bombe atomique.
voici la bombe sextagénaire

Map's monde en bleu Horizon du 13 novembre.




2 commentaires:

  1. 11 novembre. Je partage ton hommage.Et aussi"la résistance à nos vies racontées", vivons les.

    RépondreSupprimer