mercredi 7 février 2018

de la fiction à la réalité / mes 24h chronos retard

photo de mon ami francis Azemard
dans l'îlot de son jardin

chemindestables.over-blog.com 

cliquez sur le lien pour voir tous les 24 h chrono

mettez vos soucis vos plaies sur chaque flocon de neige et très vite vous connaissez la suite

belle fin de semaine




5 commentaires:

  1. alors.. un flocon , un souci... pour seulement 2cm de neige, beaucoup de soucis en france :))) bisou

    RépondreSupprimer
  2. j'ai beaucoup penséà vous lors ma panique sur la neige hier
    oui vous qui y etes si souvent

    manque d'habitude
    t'as vu çà
    je t'embrasse ainsi que tes petites poules à poils

    RépondreSupprimer
  3. Chère Frankie, votre message d’hier sur mon blog (http://lepointdujourphilo.blogspot.fr/) m’a ravi et navré à la fois. Oui, je suis sûr que vous saurez apprécier ma nouvelle formule, qui n’est pas si loin de la précédente, la contrainte de la citation en moins, celle de l’actualité en plus. Mais au fond l’idée est toujours la même : le sens que nous cherchons aux évènements de notre vie n’est jamais le premier qui se présente mais être attentif celui-ci est le seul chemin qui peut nous y mener.
    J’aime bien votre idée de faire fondre nos soucis en les collant sur un flocon de neige ; mais aussi le flocon est beaucoup plus beau que la goutte d’eau qu’il laissera en fondant. Faudrait-il aimer nos soucis comme le poète romantique aimait son malheur ?

    Je vous embrasse chère Frankie.
    Jean-Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah merci jean pierre !
      je vais pouvoir voir si cela s'inscrit dans la liste de mes visites autrement je ferai par un autre chemin
      .
      Les paysages du dedans peint le poète,
      Bacon Michaux en ont beaucoup parler « le (dé)goût de la laideur » (petite collection mercure)
      J’ai eu une pensée pour vous et vos écrits sur les jeux olympiques la présentation ce matin et le chant de la paix de léonard cohen
      Tendrement votre.
      Vos pensées me nourrissent et fécondent mes écrits élargissent mes points de vue et écrire c'est vraiment avoir plusieurs fuseaux horaires dans le regard.
      Bye... Françoise

      Supprimer
  4. Ah, 10 centimètres de neige ici, de quoi enfouir bien des soucis :-)
    GROS BECS ma Belle Frankie.

    RépondreSupprimer