mercredi 26 mai 2010

"Faire un boeuf », le "Boeuf sur le toit"





nous faisons un "boeuf" avec les gens du village"
photos du griot blanc de la méridienne
blog déjà cité dans ce blog
en tapant la méridienne du griot blanc vous tomberez je pense dessus

mon mentor griot j'étais en culotte courte s'appelait SUNDIATA, LUI M'aPPELAIT SA "PETITE BISONNE BLANCHE" PLUTARD QUAND IL M'ENTENDIT à bordeaux à la scène ouverte que je menais au "FIL à SOI" il m'appela la griotte blanche"
c'est ce qui me fit tilte quand je tombais sur ce blog
Faire un boeuf »

[ SIGNIFICATION ]
Jouer une improvisation musicale collective

[ ORIGINE ]
Notre 'boeuf' d'aujourd'hui n'a rien à voir avec ce représentant mâle de la gent bovine grâce auquel on peut, dans nos cuisines, préparer un succulent boeuf mironton ou même, lorsque l'inspiration est là, un délicieux boeuf chantilly.
Cela dit, on comprendra aisément que tout un chacun puisse se creuser les méninges pour tenter d'établir le lien qu'il peut y avoir entre notre boeuf et la musique.
Heureusement, une fois de plus, expressio est là pour répondre à cette question hautement existentielle.

Les amateurs de jazz savent parfaitement ce qu'est une "jam session" ou, en plus court, une 'jam'.
Venue du monde de ce style musical, il s'agit d'une forme de concert où des musiciens, qui n'ont pas forcément l'habitude de jouer ensemble, se regroupent et improvisent des morceaux divers pour le plus grand plaisir de leurs auditeurs.
En France, ce genre d'exercice qui, maintenant, ne se limite plus seulement au jazz, s'appelle aussi un 'boeuf'.

Il nous faut remonter vers 1925, à Paris dans le 8e arrondissement pour comprendre la naissance de cette appellation. En effet on y trouvait un cabaret fréquenté entre autres par Jean Cocteau et où des chanteurs comme Mouloudji ou Léo Ferré firent leurs premiers pas.
Cet endroit fut également un des premiers lieux où le jazz américain fit son apparition en France. Autant dire que ce fut un endroit où les 'jams' étaient fréquentes.

Et vous savez quoi ? Eh bien ce cabaret s'appelait "Le boeuf sur le toit" !
Alors autant dire qu'il n'a pas fallu longtemps pour basculer de "faire une 'jam' au Boeuf" à faire un boeuf.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire