vendredi 8 décembre 2017

24 heures chronos :Images d’un Rêve des mots assassinés



Images d’un Rêve des mots assassinés
Les mots hurlent, extinction ils ont été assassinés , ils sont  contenus à plusieurs dans des poches de plastique.comme pour une partance en médecine légale. Ils portent des habits de couleurs différentes et ils ont la configuration d’êtres vivants
Sur les grands gazons comme un tapis rouge d’une grosse maison d’édition. Je passais par là et une poche plastique de plusieurs choses réunies ont réussi à gigoter efficacement pour attirer mon intention et j’ai pu les sauver in extrémistes.

Je me permets de l’écrire et de donner l’image in photographiable malgré cela , par ce rêve hors mes questions existentielles actuelles sur la plume , …..
Il y a aussi les cris des mots
 qui se perdent chaque jour
 au point qu’à Paris 
 à l’heure où le soir est sombre
 les lumières dans les bus sont au service des portables
 et non des lecteurs papiers. 
Je demande la lumière   :
 ce n’est pas de l’acquis systématiquement..
Les mots crient.
Sans les mots, la violence  arrivent comme Freddy des films d’horreur
 massacre à la tronçonneuse.
 Ce fut un thème récurant de ma semaine 
Je dis comme Brigitte Bardot pour les  focs en  l’Alaska
« Sauvons les mots » 
Je glisse sur la neige en deshabillé rose
 je me confonds à un chienne de traineau de Nicolas  Vannier  
  je glisse glisse dans cette épopée alaskienne
 de la fonte des neiges ,
 dans la dissolution du patrimoine littéraire 
 et je bivouaque,  et repars marquer la voie,
 la voie des mots dans le sillage du traineau.
Le" pléiadé vivant" est mort. Hommage aux Invalides….
Continuer de chanter telles les  pleureuses du Grand et Petit Atlas.

Résistons tous ensemble 
 les compagnons des blogs sont des resistants
Avec tous mes remerciements
 que vous attachez aux mots des uns et les autres.


pour aller voir le 24 heures chrono des autres cliquez sur le lien

 paysages urbains en bus de Frankie pain la foto



 foto echequier de frankie

Photo frankie
gris vert çà fait gris 
aurevoir Jhonny Haliday à demain sur les champs avec tes dernières planches de scéne
dans le cochon c'est comme dans les mots quand la sauce est bonne tout est bon

 dans le cochon c'est comme dans les mots tout et  est bon qaund la sauce ou la syntaxe est bonan
 la gueule aprés le mauvais rêve... photo frankie

bon week end

11 commentaires:

  1. " Or voici :
    Le vrai silence vient au bout des mots ;
    mais les mots justes ne naissent
    qu'ua sein du silence.

    De m^me :
    La vraie voie se continue par le voix ;
    Mais la juste voix ne surgit
    qu'au cœur de la voie."
    François Cheng - La vraie gloire est ici

    RépondreSupprimer
  2. merci de ces deux phrases de françois Cheng
    je vais les méditer
    elle sont au coeur des mots et de mes préocupation d'aujourd'ui
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Les mots n'ont pas à s'inquiéter! Frankie fait partie de ceux qui continue à les faire vivre.
    J'avoue que tu m'as fait sourire avec ton "Pléiadé vivant" et ton rdv à Johnny avec "ses dernières planches de scène". Les mots prononcés n'auront manqué ni à l'un ni à l'autre. Que nous leur offrions maintenant l'hommage de notre silence.
    Bisous Frankie!

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour eux, pour ces mots menacés! Mais non, ils sont bel et bien présents et le resteront encore dans nos bibliothèques et dans nos blogs! Ce texte est magnifique!

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup le Louxor. Merci pour tes mots et ta résistance. Bises

    RépondreSupprimer
  6. Il faillait que tu te promènes devant les maisons d'édition pour sauver ces mots, méprisés, bafoués!Ces mots porteurs d'idées, de sentiments, de sensations qui ont tout notre respect et que nous faisons vivre, chacun de nous à sa façon, avec amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci manouche, de ce billet aux mots , à leur hymne, les mots ont la griffures de chacun et en l'autre l'écho chante ou pleurs
      oui , merci et je sais l'amour que tu leur portes aussi

      je viens de visiter tes tableaux
      et j'ai adoré le trois quart dos de mamade Butterfly fly sericier d'amour
      je t'embrasse merci de ta venue

      Supprimer
  7. ils ne craignent rien les mots avec toi qui les sauvera toujours...
    je suis toujours complètement déroutée, désorientée avec tes textes, tu le sais je ne comprends pas grand chose ...tu parles pour moi une langue incroyablement inconnue, une orthographe qui n'est pas du tout l'officielle de notre langue alors ???? et un style me perdant littéralement .....mais je me laisse bercée par la musique, les images de tes mots et je souris beaucoup....LOL
    douce nuit
    gros bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. superbes fotos j'ai lu ton commentaire , je t'ai fai retour mets toi le mot polysémique et tu retombras dans une langue un peu moins d'ailleurs j'ai rarement le temps de relire voilà et faisons court le monde en sera ravi et Pour 2018 c'est mon voeux court léger et administrif waouh le pied je sens que déjà l'esprit se couche et dit si c'est çà wallouh , bisous belles fêtes au court en 18

      Supprimer
  8. je veuille à l'orthographe , je suis une vieille dyslexique qui s'est soigné toute seule
    j'ai appris à lire que sur les genoux de la maitresse.
    et mon cerveau droit a été très sollicité pour traversée deux périodes de guerre avec un pére en premier rang

    mais tu travailles en scientifique je crois, rasuures toi beaucoup de gens ne me comprennt pas et bientôt ce sera pire

    mais c'est quand même l'esprit scientifique qui m'a permis d'accéeder à ce que je suis aujourd'hui heureusement qu'avec la pratique de la phto tu peux rever avec les sons.
    mais surtout ne t'impose pas à mon illétrisme

    je souhaitera qu'il y est beaucoup d'illetrisme avec mes malles de mots , la culture ne serait pas menacée comme aujourd'hui.

    merci de ton courage de dire et des ce beauc mots d'un beau cerveau Gauche gonfflé jusqu'à la garde

    Belle fêtes .

    RépondreSupprimer
  9. parfois je n'ai pas le temps de me relire et j'ai du congédié ma secretaire je ne poucvais plus la payer
    mes dans mes différents métiers même actrice j'ai toujours eu une secretaire



    t'inqiétes pas quend je passerais par chez toi , sans ma secretaire , je limiterai les dégats.

    bisous

    RépondreSupprimer